Baromètre des collectivités locales 2018

Baromètre des collectivités locales 2018

  • Posted by Hubert Senant
  • On 6 février 2018
  • Comments

Réalisée en Décembre 2017, cette enquête se base sur les réponses de 255 mairies, 16 conseils départementaux ou régionaux et 28 intercommunalités. Cette enquête cherche à comprendre où en sont les collectivités en matière d’investissements en infrastructures.

Les prévisions d’investissements en infrastructures pour l’année 2018 sont globalement semblables à celles formulées pour l’année 2017. Cependant, les anticipations pour 2017 se sont révélées pessimistes, les collectivités ayant finalement investit davantage qu’elles ne le pensaient.

Bien que leur premier objectif reste la rénovation des infrastructures vieillissantes, les collectivités voient également dans leurs investissements l’opportunité d’un développement économique pour leur territoire. L’évolution des modes de vie est également un argument davantage avancé pour 2018, les collectivités ayant des objectifs de digitalisation à remplir ainsi que des solutions à apporter en termes de transition énergétique.

La voirie reste le premier secteur à voir ses investissements en hausse pour l’année à venir. Il est également intéressant de noter que 40% des intercommunalités interrogées verront leurs dépenses en transports collectifs augmenter en 2018 (vs 0% en avril 2017) pouvant s’expliquer par les travaux du Grand Paris.

Le frein financier reste le premier évoqué pour justifier une baisse des investissements à venir.

Avec la suppression de la taxe d’habitation, les collectivités sont moins nombreuses à prévoir de jouer sur le levier de la fiscalité locale pour financer leurs investissements. En effet, les communes et intercommunalités ne sont plus que 10% à envisager de rehausser les taux de fiscalité (soient respectivement -11pts et -29pts par rapports aux réponses d’avril dernier).

Bien qu’en baisse dans les mairies et les intercommunalité, le recours à l’endettement reste envisagé pour une quart des communes et près d’un tiers des intercommunalités. Dans les communes, ce chiffre, bien qu’en baisse, est conforme aux prévisions faites il y a un an de cela.

Enfin, concernant les mesures du Projet de loi de finances 2018 et du projet de loi de programmation des finances publiques 2018-2022 sur l’investissement des collectivités territoriales, l’urgence concerne sans surprise la stabilité des dotations pour l’année à venir. En effet, après les annonces gouvernementales de l’été dernier, les collectivités attendent un effort de la part de l’Etat quant à leur autonomie financière.

La stabilité du cadre institutionnel ainsi que la réforme globale de la fiscalité locale d’ici 2020 sont également des sujet sensibles pour nos élus et agents décideurs de la FPT. De même, l’allègement des normes s’avère nécessaire pour 84% des communes interrogés et 76% d’intercommunalités.

0 Comments